• Facebook Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • Bandcamp-logo

Un couple de danseurs évolue sur scène. Un pas de passacaille, un contretemps de chaconne, Madame est face à Monsieur. Une cabriole et maintenant Monsieur la salue. « Quel air gracieux ! On dirait qu’elle domine le monde. » se dit-il en glissant près d’elle.

Les deux danseurs se font face et font corps avec les musiciens. La bande de violons, complice, joue des airs de Lully. Les théorbistes leur répondent les transcriptions de ces airs écrites par Robert de Visée.

Le couple de danseurs reprend parfois les chorégraphies de Messieurs Rameau, Pécour ou Feuillet et danse aussi ses propres idées. Gudrun Skamletz et Olivier Collin deviennent des démons, des cavaliers…

 

Distribution

  • 2 danseurs

  • 7 musiciens (2 violons, 2 altos, 1 violoncelle, 2 théorbes)


L'Impatience

       et les Zéphyrs

Danse et musique française du XVIIème siècle